Comment créer une série photo

11 mars 2020

Qu’est-ce qu’une série photo, et pourquoi est-ce si intéressant ? C’est le sujet de cet article, et comme il est assez vaste, je vais tenter de le synthétiser un peu.

Les bases d’une série

Définition d’une série

Tout d’abord, une série, d’après le Larousse, c’est une suite, succession ou un ensemble de choses ou d’objets de même nature. Bien, mais alors, qu’est-ce qui constitue le ciment d’une série, le dénominateur commun des différents éléments qu’elle contient ? Dans le langage courant, pour donner le nom de “série” à un ensemble d’objets, ils doivent partager une ou plusieurs caractéristiques communes.

En photographie,  il peut s’agir :

  • d’un sujet, c’est-à-dire d’un ou plusieurs objet(s) ou bien d’une ou plusieurs personne(s)

  • d’une ambiance (un cadre et/ou une atmosphère inhérents à la photo ou communiqués à l’aide du post-traitement..)

  • d’un ressenti (celui du photographe en l’occurrence, ce qui explique qu’il ne soit pas toujours évident à saisir)

  • d’une caractéristique visuelle très précise (couleur unique ou dominante, cadrage particulier, accessoire original récurrent etc.).

Les mots-clés à garder à l’esprit dans la réalisation d’une série photo sont : cohérence, unité, harmonie.

Quel est l’intérêt d’une série ?

On peut trouver différents intérêts à la réalisation d’une série photographique. Tout d’abord, cette pratique permet de renouveler son excitation pour la photographie si une lassitude s’installe (ce qui nous arrive à tous à un moment donné, il me semble, quel que soit le centre d’intérêt d’ailleurs). Le regain de créativité engendré par la série photographique n’est pas anodin, d’autant que le niveau de complexité peut être ajusté en fonction des critères définis pour la réalisation de la série. C’est donc un terrain de jeu assez amusant et motivant !

Ensuite, la série photo permet de donner un but précis à l’improvisation d’une balade photo, en plus de la pimenter : il “suffit” de lui donner un axe, un cadre. On apprend à “éduquer” son œil, à le “paramétrer”. J’entends par là que l’œil devient une sorte de radar, il se concentre sur ce qui rentre dans le champ de la série définie, et rejette (la plupart du temps) le reste. C’est à la fois grisant et reposant.

Enfin, la série est l’occasion de croiser plusieurs techniques ou genres photographiques entre eux : la macrophoto, la photo de nuit, la photo de rue, la photo de paysage, la photo minimaliste, le portrait, la photo de nu, la photo de mode, la photo aérienne (facilitée aujourd’hui par les drones), l’astrophotographie, la photo animale, la photo d’architecture, la photo de sport, la photo culinaire, la photo abstraite, la photo sous-marine… Les possibilités sont infinies !

créer-une-série-photographique-13-1024x513

Comment créer sa série photographique

Pour créer sa première série photographique, il est nécessaire de suivre les grandes lignes suivantes (à faire évoluer et à affiner en fonction de votre pratique, par la suite).

  1. Choisir un thème : sujet, ambiance ? De quoi parlera ma série ?

  2. Facultatif : réfléchir aux croisements de techniques / genres permettant de traiter le thème en question.

  3. Attribuer des caractéristiques à la série pour rendre les clichés cohérents les uns avec les autres : opter pour un angle particulier (plongée, contre-plongée…), un choix de couleur (rouge ? jaune ?), un cadrage spécifique (rectangulaire, carré, 16/9), une orientation définie (paysage, portrait), une composition précise (diagonale, courbes, etc.), un choix de traitement (noir & blanc, mat, flashy etc.). Il est bien sûr possible de cumuler plusieurs caractéristiques, c’est même l’idée…

  4. Réaliser une ou plusieurs sessions avec les critères en tête, et photographier, photographier.

  5. Facultatif : définir un nombre de clichés total (une série peut comporter 3 ou 4 photos comme 16, 30, 100…). Le tout est que chaque photo ait intégré la version définitive de la série pour une raison précise et assumée, correspondant à l’idée de départ (ou à son éventuelle évolution, car oui, cela arrive que l’on affine une idée pendant la pratique). J’ai indiqué “facultatif” car on peut considérer certaines séries très ouvertes jamais vraiment terminées (c’est le cas des exemples de séries photos personnelles que je vous donne ci-dessous).

  6. Effectuer un tri drastique pour ne garder que les meilleurs clichés.

Une série peut partir d’une idée très simple et le rester (être un peu contemplative), ou au contraire, véhiculer quelque chose de plus profond (revendication, sentiment, alerte, sensibilisation).

A noter : une série peut aussi s’effectuer sur la durée, au fil des ans, quand l’occasion se présente. Quand on a une idée précise en tête, ça peut vraiment être une œuvre de longue haleine ! J’en ai créé beaucoup ainsi, notamment en prêtant attention lors de mes voyages, à certains détails (je vous en reparle ci-dessous).

Inspiration

Mes séries photographiques sont essentiellement au format carré, un format que j’affectionne mais dont je chercherai cependant à m’éloigner pour les prochaines.

Surfaces vieillies

Une série proche mais plus précise : les fenêtres

Autres idées de séries photographiques

Concret

  • Autour d’un chiffre
  • Autour d’une couleur ou d’un binôme de couleurs complémentaires
  • Couleurs pastels ou monochromes
  • Anneaux muraux
  • Formes géométriques
  • Lampadaires urbains
  • Palmiers
  • Plaques d’égouts originales
  • Parapluies
  • Lessive suspendue dans les rues (en Italie / Espagne par ex.)
  • Accès clos (par un cadenas)
  • Type précis de street art
  • Jeux de lumière / ombres
  • Rayures / damiers / pois dans le paysage urbain
  • Réflections dans l’eau
  • Reflets de façades sur des bâtiments en verre  
  • Un même lieu dans plusieurs ambiances (saisons, périodes de la journée…)
  • Intérieurs de maisons à travers des fenêtres

Abstrait

  • Notions/sentiments : solitude, enfance, minimalisme, douceur, nostalgie, mystère, peur…
  • Traitements (editing/pellicule) : noir et blanc, sépia, vignettage, effet mat…
  • Cadrages : contre-plongée ou plongée, ras-du-sol, vue aérienne…
  • Format/orientation : carré, paysage, portrait…

Bref, vous l’aurez compris, il est assez facile de réaliser toutes sortes de séries en couplant plusieurs des critères ci-dessus (de la colonne de droite) avec une thématique précise (les possibilités sont infinies !).


J’espère que ce petit article vous aura donné quelques idées et surtout l’envie d’essayer de réaliser une série photo, quelle que soit sa taille (et sa durée dans le temps) !

 

Partager
Commentaires
Ouvrir

Merci beaucoup pour cet article qui me donne envie de renouer avec mon appareil photo 😉

Avec plaisir, merci à toi pour ton gentil retour !

Trop cool cet article ! Sujet original qui donne des idées. J’aime la photo et actuellement je fais des sélections dans mes dossiers photos pour faire imprimer toute ma vie ! Trop peur de perdre mes données. Un vrai plaisir de tout redécouvrir.
Merci pour ce partage !

Sandra de Popcorn & Pellicule

Merci beaucoup ! Imprimer, c’est un projet que j’ai pour mon retour en France aussi (pour ne pas alourdir les valises inutilement avant). J’aurai d’ailleurs un album “spécial Boston” à faire, comme j’avais fait celui de San Sebastián quand on en a déménagé. Et il y aura celui de notre mariage à refaire (il avait été massacré par une marque peu vigilante dont je n’ai pas parlé sur le blog) et une sélection de prints aussi 😉

merci pour ces idées, je trouve cela très inspirant et j’essaierai de mettre tes conseils en oeuvre pour mes futures photos ou articles de mon blog …

Avec plaisir, je suis contente que cela t’inspire pour ta pratique !

J’aime beaucoup ton article ! Je trouve ça génial les séries sur plusieurs années, qui se complètent presque de façon intuitive.

Merci pour ton retour sur mon article. Oui les séries sont à la fois fun à faire et instructives (sur des années, on se voit évoluer), et c’est en effet quand leur réalisation devient instinctive (c’est-à-dire quand on a le réflexe à chaque fois que l’on croise notre “sujet”) que l’on s’amuse le plus.

Rédiger un commentaire