10 idées pour s’amuser en photographie

18 octobre 2022

Vous pratiquez la photo, mais parfois, ressentez le besoin d’un petit boost de créativité ou de nouvelles idées pour apporter un peu de fun à vos sorties/séances ? En voici 10 prêtes à l’emploi !

1. Capturer les ombres

En photographie, on répète souvent de faire attention à la lumière, en particulier pour qu’elle soit douce et que le sujet soit bien orienté par rapport à elle. Mais avez-vous remarqué que les ombres peuvent aussi être très intéressantes ? Que ce soit pour mettre en valeur un sujet humain ou un élément d’architecture, elles peuvent apporter énormément de dynamisme à une photo. 

photographe-argentique-montpellier

2. Incorporer un cadre dans le cadre

C’est un incontournable en photo, mais il faut avouer que la technique du “cadre dans le cadre” fonctionne plutôt bien pour attirer l’attention sur le sujet et le mettre davantage en valeur. Que ce soit en s’aidant de l’architecture ou en jouant avec les contrastes (voire les deux !), il y a plusieurs moyens de diriger l’œil vers ce que l’on veut montrer.

Effet inverse : on peut aussi attirer l’attention sur le cadre lui-même (comme c’est le cas sur la troisième photo), et à ce moment-là c’est l’arrière-plan qui aura pour fonction de le valoriser. 

photographe-argentique-montpellier

3. Jouer avec les reflets

Pas besoin d’attendre qu’il pleuve et que les flaques recouvrent les rues pour s’amuser avec les reflets ! Les vitres sont partout en milieu urbain, et permettent de réaliser des portraits (ou autoportraits) originaux par le jeu de superposition des lignes et des silhouettes. N’hésitez pas à tester plusieurs angles pour juger de ce qui rend le mieux en matière de composition.

Une alternative possible si vous vivez en milieu rural et n’avez que peu de boutiques ou bâtiments à l’architecture intéressante pour vous amuser : pensez aux miroirs !

argentiques photo montpellier modèles
test pellicules argentiques
photographie style bohème montpellier herault

4. Photographier en “plongée”

La plongée est un angle de vue un peu particulier que l’on retrouve notamment beaucoup chez les cinéastes Wes Anderson et Quentin Tarantino. Elle apporte une certaine dramatisation et intensité à la scène photographiée, voire même un sentiment de domination si le sujet et les perspectives se retrouvent vraiment écrasés. J’apprécie de temps en temps en réaliser du fait que cela amène plus facilement la personne qui observe la photo à “entrer” dans la scène représentée : dans un reportage photo, cela permet d’inviter davantage à suivre la suite de l’histoire.

Pour ma part, j’aime aussi utiliser ce cadrage lorsque les sujets ne regardent pas forcément l’objectif (contrairement aux extraits ci-dessous tirés des films de Wes Anderson) : le spectateur a alors l’impression d’être une petite souris témoin de la scène (ou un chat si vous préférez, puisque très souvent cet animal aime bien contempler son petit monde depuis un point situé en hauteur). 

Chez Wes Anderson

The Grand Budapest Hotel
La Famille Tenenbaum

En pratique

5. S’amuser avec la symétrie

Jouer avec la symétrie pour réaliser une photo apporte un certain équilibre à la photo réalisée. Si vous observez à nouveau les captures réalisées à partir des films de Wes Anderson que j’ai présentées dans le point précédent, la symétrie y est très présente (c’est même une sacrée marotte chez ce cinéaste, pour le plaisir de mes yeux !). 

Symétrie architecturale, avec et sans sujet (2019)
Utiliser la symétrie sur une photo de préparatifs de mariage : check (2022)
Les champs de lavande, un parfait terrain de jeu pour la symétrie, et qui plus est, à plusieurs niveaux ! (2022)
la symétrie en photo
Des exemples très simples : Portrait de famille centré au milieu d’une allée (2022) – Portrait de moi par mon mari au milieu d’un pont (2019) – Portrait de Mary au milieu d’une passerelle (2019)

6. Oser le flou de mouvement

C’est une pratique qui peut sembler un peu à contre-courant avec l’avènement des autofocus toujours plus rapides pour “saisir l’instant parfait”. Pourtant, capturer un mouvement flou peut aussi avoir son charme et même raconter parfois plus de choses qu’un mouvement net capturé à la perfection. 

Comment réaliser un flou de mouvement ? Cadrez votre scène et optez tout simplement pour une obturation lente pour pouvoir enregistrer un déplacement ou mouvement de votre sujet. C’est le même principe que pour réaliser un joli filé de cascade, le trépied en moins (car il n’est pas forcément nécessaire d’arriver à des temps aussi longs pour obtenir le rendu souhaité !).

N’hésitez pas à tester différents temps de pose pour observer ce qui fonctionne le mieux. Pour obtenir cet effet un peu fantasmagorique sur la photo ci-dessous, c’est le 3ème essai qui s’est révélé être le bon (le premier ayant encore trop figé le mouvement à mon goût et le second ayant au contraire trop accentué le flou).  

mariage séance couple à la plage

7. Se concentrer sur la couleur

Autre astuce pour apporter un peu de fun à une sortie (ou séance) photo : jouer avec les couleurs d’une scène, par exemple pour mettre en valeur les couleurs complémentaires. Si cela ne vous évoque que vaguement quelque chose, je vous invite à taper “cercle chromatique” dans votre moteur de recherche, ça sera tout de suite beaucoup plus parlant. Ce terme fait référence aux duos de couleurs qui s’opposent sur le cercle : rouge/vert, bleu/orange et jaune/violet. Les photos ci-dessous vous montrent ce que l’on peut faire avec le premier. J’aimerais me concentrer un peu sur les autres duos prochainement car malgré le potentiel visuel évident, c’est une pratique que je n’ai pas encore assez creusée à mon goût.

On peut aussi utiliser le cercle chromatique pour réaliser des triades de couleurs (difficulté supérieure), ou encore des camaïeux élégants. Tout est permis !

séance photo jardin des plantes
Nici
portrait bro Boston library
Alexandra

8. Pratiquer la double-exposition

Pour pratiquer la double exposition de manière numérique, deux options sont possibles : travailler cet effet au moment du post-traitement ou directement à la prise de vue (si votre appareil propose cette fonction spéciale, ce qui est le cas de mes Olympus). C’est en quelque sorte un terrain de jeu infini

Si vous pratiquez la photo argentique, il est aussi possible de s’amuser avec la double-exposition, soit de manière immédiate (si votre appareil offre la possibilité mécanique de reprendre une photo sur une photo tout juste réalisée), soit en shootant deux fois la même pellicule.

Dans le second cas, attention à bien ajuster les ISO pour chaque passage afin de ne pas surexposer une pellicule qui serait assez peu polyvalente. Une pratique relativement courante est de shooter tout d’abord des textures et de la végétation, et au deuxième passage de la pellicule, plutôt des portraits et/ou bâtiments (mais on peut bien sûr totalement expérimenter !). Afin que les photos soient bien calées d’un passage à l’autre, il suffit de réaliser des traits à l’aide d’un feutre permanent ou Posca au moment d’insérer la pellicule pour la première fois (afin de marquer les bords gauche et droit). Au second passage, insérez et avancez simplement la pellicule au niveau des traits : ainsi, les photos ne seront pas superposées. (Ceci dit, pour avoir réalisé cet effet de manière tout à fait involontaire suite à un souci technique, ça peut aussi être très fun !). 

Photos argentiques réalisées avec une pellicule Lomography Redscale 50-200

9. Explorer la photo minimaliste

Cherchez à débarrasser votre photo du superficiel pour laisser la part belle au sujet. S’aventurer sur le terrain de la photo minimaliste peut être amusant et même constituer un véritable défi, notamment en milieu urbain ! Épurer sa photo au maximum est beaucoup plus facile en plein cœur de la nature : si ça vous semble même trop simple, jouez aussi avec les textures, les couleurs… 

Si la photo minimaliste vous intéresse, j’y ai déjà consacré un article sur ce blog il y a plusieurs années, dans lesquels vous retrouverez plusieurs conseils.

10. (Re)venir à la photo argentique

Besoin de découvrir autre chose ou de varier votre pratique photo ? Je l’évoque souvent, mais réaliser des photos argentiques offre de toutes nouvelles habitudes et perspectives !

Optez pour un reflex (il y en a beaucoup sur le marché de l’occasion) ou pourquoi pas, pour un appareil instantané (Polaroid, Instax…). La marque Lomography propose aussi des appareils originaux dont les résultats peuvent être tout à fait inattendus. L’approche de la photo via ces appareils est souvent très marquante. 

photographie-argentique-montpellier
photographe argentique montpellier

J’espère que cet article vous aura donné l’envie de tester quelques idées (nouvelles ou peu pratiquées) pour pimenter votre pratique photo. Si c’est le cas, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, ça fait toujours extrêmement plaisir ! 

Partager

Parcourir les mots-clés

Commentaires
Ouvrir

Merci pour toutes ces idées !! J’adore !! Je vais essayer d’y penser pour de futures sorties photos, notamment les ombres ou l’effet cadre.

Merci pour ton retour ! J’ai essayé de lister des choses faciles à tester quelque soit le contexte, je te souhaite de t’amuser ! (et si tu veux varier encore plus, il y a un plus vieil article encore pour booster sa créativité) 🙂

Rédiger un commentaire