7 conseils pour l’organisation d’un mariage éthique et écoresponsable

17 novembre 2021

Le mariage éthique et responsable, fruit d’un effet de mode ? Personnellement, je pense que même si ça peut être considéré comme tel et que des entreprises n’hésiteront pas, de fait, à surfer sur cette nouvelle vague de marié(e)s engagé(e)s , c’est avant tout un type de mariage qui fait écho à l’évolution des pratiques de consommation au sein de la société (à l’instar du succès du vrac et de la nourriture bio depuis quelques années). Issus d’une prise de conscience quant à l’état de la planète et à l’hyperconsommation de notre époque, ces choix ne sont finalement que la continuité d’un changement de comportement quotidien.

Un mariage éthique se déroule dans le respect des personnes à travers les différentes étapes et les différents aspects de l’organisation, en visant à supprimer/minimiser le recours à l’exploitation humaine par exemple (pour des denrées/objets en provenance de pays dont le doit du travail est une notion abstraite). La facette éthique d’un mariage consiste également à inclure chacun sans considération de genre, d’origine ni religion…

Un mariage écoresponsable, quant à lui, a pour objectif de réduire autant que possible l’impact environnemental de l’événement. En effet, selon WeDemain, l’empreinte carbone d’un mariage dépasse les 10 tonnes de CO2 ! Impressionnant, non ? Pas plus onéreuse (même moins, personnellement testée et approuvée !), la démarche d’un tel mariage a le mérite d’être assez vite efficace, et pas forcément complexe à mettre en place. 

Opter pour un mariage éthique et responsable, plus qu’une tendance, doit être à mon sens une approche à considérer (autant que possible, chacun fait comme il veut/peut). Comme il n’est pas toujours évident de savoir par où commencer, je vous propose 7 conseils pour vous aider à y voir plus clair dans l’organisation !

mariage-intimiste-pyrenees-basques

1. Optimiser les moyens de déplacement

Mariés, proches aidant à l’organisation, invités… Tout le monde ne vit pas au même endroit et donc forcément, choisit son moyen de déplacement en fonction du temps/des moyens à sa disposition. Pourtant, le transport est bel et bien ce qui a le plus d’impact sur l’importance de l’empreinte environnementale d’un mariage ! S’il est compliqué de faire en sorte que chaque invité se déplace de manière la plus écologique possible (surtout si le lieu du mariage se situe dans un endroit difficilement accessible autrement qu’en voiture, voire à l’étranger), on peut au moins, en l’organisant, agir sur un critère : le choix du lieu en question. Réduire quelque peu l’impact du transport est parfois possible en optant pour un lieu situé à proximité de la majorité des invités. 

Aussi, on néglige souvent l’empreinte environnementale liée à la lune de miel. Si c’est un point qui vous préoccupe, choisissez une destination facile à rejoindre en train par exemple. Pour ma part, je me suis rendue au Portugal depuis Donostia-San Sebastian, une ville du pays basque espagnol où je vivais alors, en train de nuit ! Épique et mémorable, mais aussi beaucoup moins impactant que l’avion (une fois sur place, nous avons rejoint Faro, Sintra puis Porto en train).

2. Choisir des prestataires engagés

Bien choisir les partenaires de son mariage a son importance, mariage éthique/écoresponsable ou non, mais d’autant plus lorsque c’est le cas.

Il existe des fleuristes qui ne travaillent qu’avec des fleurs locales et de saison, voire avec des fleurs séchées, une alternative qui commence à se voir de plus en plus et qui se veut intéressante puisque les fleurs pourront être réutilisées ensuite pour décorer son chez-soi (ou offertes !).

En ce qui concerne le choix du traiteur : certains proposent des mets concoctés uniquement à partir de fruits et légumes de saison et de produits locaux et bio. Si le concept vous parle, il vous est même possible de choisir un menu végétarien, voire végétalien pour votre mariage (n’oublions pas que la viande est une des sources de production de CO2 les plus conséquentes). Dans tous les cas, il me semble important de fuir la tentation de prévoir des quantités astronomiques de nourriture, pour éviter tout gâchis (ou alors, optez pour un traiteur qui peut vous emballer les restes pour le brunch du dimanche en mode doggy bag ou plateaux, par exemple). 

Même si l’impact environnemental lié à la papeterie est moindre, jeter son dévolu pour une entreprise proposant des faire-parts/menus etc. en papier FSC et réalisés en France, c’est toujours positif !

conseils pour un mariage éthique et écoresponsable (2)

3. Réduire le nombre d’invités (et mieux accueillir chacun)

Ce point peut paraître évident, mais ce n’est pas forcément celui auquel on pense d’emblée. Pourtant, organiser un mariage avec 50 invités ou un mariage intimiste/minimaliste engendrera évidemment beaucoup moins de pollution/déchets etc. qu’un mariage en comprenant 100. 

L’un des avantages d’un mariage au nombre d’invités réduit, outre le fait de pouvoir passer davantage de temps avec eux, est qu’il sera plus aisé pour vous de bien inclure chacun d’entre eux et de prendre en compte leur sensibilité propre afin de ne risquer de blesser/vexer personne. Ayez en tête certaines caractéristiques comme l’accessibilité du lieu (pour une personne âgée ou un fauteuil roulant), la prise en compte des régimes et allergies alimentaires spécifiques (en précisant discrètement les risques à côté de chaque plat par exemple), le confort des personnes plus âgées ou des bébés (qui peuvent avoir froid/chaud plus rapidement que le reste des invités). 

4. Penser réutilisation (en amont ou aval) pour la tenue des marié(e)s

Sur ce poste de dépense aussi, on peut essayer de penser local/artisanal autant que possible. Je l’ai tenté personnellement à l’occasion de mon propre mariage (avec seulement deux mois pour l’organiser, tout n’était pas local malheureusement, mais j’ai quand même recensé à l’époque quelques bonnes adresses mariage sur mon blog voyage & lifestyle).

Au moment de choisir les éléments qui composeront vos tenues pour le jour J, pensez à une éventuelle réutilisation au quotidien (jupon de la robe, bijoux, gilet, veste de costume, chaussures etc.), telle quelle ou détournée (après un peu de couture). Si vous ne souhaitez pas particulièrement garder votre robe, elle pourra faire le bonheur d’une autre mariée sur un site de seconde main (ce dernier étant bien entendu une possibilité écologique -et économique- de trouver votre tenue de marié(e)).

En ce qui concerne les alliances, sachez qu’il existe des joaillers éthiques (labellisés Fairmined) et/ou qui travaillent à partir d’or ou d’argent recyclé (l’une des références en la matière étant Paulette à Bicyclette). 

mariage-boheme-a-narbonne

5. Minimiser l’impact environnemental lié à la décoration

Quelques pistes pour une décoration de mariage éthique et écoresponsable : privilégier la récupération auprès de votre entourage (ou de sites de dons),  la seconde-main (ressourceries locales, Emmaüs, Le Bon Coin, Vinted et bien d’autres magasins de vente de brocante et seconde-main en ligne) et le local/artisanal (que vous aurez plaisir à conserver chez vous par la suite -surtout valable pour des objets uniques et non des éléments à multiplier par le nombre d’invités). Aujourd’hui, il est possible de louer toute la déco d’un mariage, de la vaisselle au meuble soutenant le buffet en passant par les chaises, les arches de cérémonies laïques, les fauteuils, les photobooth etc. Un mot d’ordre ? Fuir le suremballage et le superflu (le minimalisme a aussi un charme réel !). 

Autre élément que j’ajoute au poste “déco” : les petits confettis à jeter aux mariés à leur sortie de mairie/édifice religieux. Pour jouer dans la cour des créatifs écolos, pourquoi ne pas réaliser des confettis dans des feuilles d’arbres à l’aide d’une perforatrice, ou bien de proposer des pochons de feuilles d’eucalyptus ou d’olivier, voire de pétales de fleurs séchées ? J’ai testé personnellement un mélange feuilles d’eucalyptus/pétales d’hortensias séchés du plus bel effet 🙂 En tant que photographe, je trouve que les grains de lavande rendent moins bien visuellement (surtout dans les cheveux des mariés) car trop petits et fins, mais si c’est votre grande passion, foncez !

conseils-pour-un-mariage-ethique-et-ecoresponsable

6. Penser “utile” pour les cadeaux des invités

Voici quelques idées de cadeaux ecofriendly à offrir à vos invités  le jour de votre mariage :

  • du DIY : mini-pots de confitures/lemon curd maison étiquetés avec prénoms et date, savons, bougies, sachets de graines à planter, mini-pots de plantes etc.

  • du local/artisanal : savon de Marseille gravé avec prénoms et date, bougie personnalisée, flacon d’huile ou de sirop, sachets de bonbons/biscuits/macarons si spécialité locale (ou de sel si Bretagne/Île de Ré/Camargue), mini bouteille avec jolies allumettes ou thé, jolie boule de Noël en verre (si mariage d’hiver) etc. 

7. Gérer de manière optimale les déchets

Le clou du mariage éthique et écoresponsable, c’est bien évidemment une bonne gestion des déchets. Tout d’abord, ayez en tête que le meilleur des déchets est celui que l’on ne génère pas.

S’il y en a (et il y en aura assurément malgré tous vos efforts, autant vous y préparer), ou à défaut de déchets, s’il y a des éléments que vous ne souhaitez pas conserver (du moins tels quels), ils pourront être envisagés dans un autre contexte. Peut-être certains objets ou restes de nourriture, certaines fleurs etc. pourraient-ils faire le bonheur de quelqu’un d’autre ? On peut aussi envisager de détourner un objet ou de transformer un meuble (pour lui donner une seconde/énième vie).

Dans une optique de mariage ecofriendly, revaloriser/recycler/jeter est la dernière option envisagée 😉


Ce qu’il faut retenir : faire simple, s’entourer de prestataires partageant cet engagement et si possible, piocher dans ce qui existe déjà ou en profiter pour valoriser le travail d’une entreprise locale/artisanale. 

J’espère que cet article vous aura été utile pour l’organisation de votre mariage éthique et écoresponsable, ou qu’il vous aura inspiré si vous n’aviez pas forcément envisagé cette démarche et que la curiosité vous a conduit(e) ici. Si vous avez des questions/remarques ou des suggestions pour compléter cet article (ou même juste envie de déposer un mot encourageant), n’hésitez pas à laisser un commentaire !  


7-conseils-pour-un-mariage-ethique-et-ecoresponsable
Partager
Commentaires
Ouvrir
Rédiger un commentaire